Les couleurs

Tout se dérobe…
Le matin vous aimez le rose, le midi c’est le marron, le soir le jaune, au lit le bleu ; le lendemain matin ce n’est plus le rose mais le blanc, au midi suivant ce n’est plus le… mais le… et ainsi de suite.
Le tourbillon nous emporte, ne s’arrête jamais :
Vous aimez cette fille mais déjà vous ne l’aimez plus
Vous allez vous marier mais déjà vous ne le voulez plus
Nous ne sommes qu’inconstance et il nous faudrait bâtir ? Comment le faire autrement qu’en acceptant de se mentir ?
La vérité ne sera jamais qu’une illusion que nous aurons préférée parmi d’autres, jusqu’à ce que nous en préférions une autre, et une autre…
Moi je sais est un mensonge ou une naïveté.
Pour savoir il faut renoncer à savoir.
Pour aimer il faut ne plus aimer.
Pour vivre, il faut…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :