Atomisation subreptice

« Arrêtez-vous, attention ! Un pas de plus et vous atomisiez le réel par votre beauté. »

Il lui avait dit ça comme ça, d’un ton ferme, quoique catastrophé.

« Voilà, donc, ne bougez plus, restez là, comme ça, pour toujours. »

Elle le regarde, ne semble pas comprendre, pour autant sans bouger.

Peut-être attend-elle quelque explication mais il s’éloigne et disparaît au loin des rues de Châtelet. 

Pour découvrir d’autres textes :

Cocktail

(…) — Ça n’a aucune importance, c’est un très vilain chromosome. En quelque sorte il vous condamne. Enfin, même sans cela, c’est le cocktail, vous comprenez ? Vos gènes, tout…

Lire la suite

Fruit

On croit connaître un fruit jusqu’à ce qu’un jour on en goûte un qui en ait vraiment le goût ; alors on comprend. Mais, cette révélation peut ne jamais venir.…

Lire la suite

Pâté

C’est un homme sans racine que l’on fait se dissoudre dans ce que l’on veut. Il n’est rien de plus que cette attention docile, qui se porte là où on…

Lire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :