Faime et femme

Il faut voir le bonheur de celui qui a une fille sur la plage, ça transpire de lui, c’est comme un halo : la vie n’est plus que ce calme océan de bonheur dont l’eau est cette fille. Il nage dedans. Elle le lui permet, elle le lui offre. On aurait bien du mal à trouver la manifestation d’un bonheur semblable. Il en existe peut-être un : la satiété. Il faut voir l’homme qui a faim à qui l’on donne soudain une écuelle. C’est le même bonheur, la même plénitude : l’un physique, l’autre spirituel. C’est qu’une fois la vie offerte il nous faut encore la vivre. C’est l’espérance de l’amour. On se penchera ici sur la similarité troublante entre les mots « femme » et « faim », si on venait à terminer ce dernier par un « e » ; comme s’il ne lui manquait que cette lettre féminine pour la rejoindre. Faime et femme pour l’homme, donc.

Pour découvrir d’autres textes :

Adresse

Aime-moi ! Quel est ce masque ? Putain ! Ta bouche est laide mais tes yeux sourient. Leur message ? Tu hoches la tête, tu te cambres, tes doigts se…

Lire la suite

Grande bouche

Ils ne sont pas des hommes, ils sont de grandes crêpes. On les tourne, on les retourne, on les assaisonne, puis ils sont mangés par une grande bouche qui n’est…

Lire la suite

Stan Smith

J’entre dans le tramway il est bondé – une fois posé remis (entrer dans le T2 c’est une aventure) je vois en manches courtes tissu bleu clair et casquette écouteurs…

Lire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :