Le bruit, le silence

Le bruit, s’époumone. Quelqu’un crie, veut attirer l’attention. Que cache-t-il ? Rien. Une coquille vide. Mais cet homme qui reste assis, dans le fond, tapis dans l’ombre, c’est de cet homme que viendra l’Histoire. C’est ce chaman qui invoquera le silence apocalyptique dans lequel nous entendrons à nouveau. Il faut prendre du temps pour entendre ceLire la suite « Le bruit, le silence »

Parc ennuyé

C’est de haut en bas. C’est toutes les… trois secondes ? Ou cinq… Bon, il s’agirait de mater cette mèche rebelle, mademoiselle. Vous voir constamment la replacer me dérange. Par ailleurs, je ne suis pas sûr que l’herbe apprécie vos caresses… Ni les touffes, d’être nonchalamment arrachées ou encore la terre par votre ongle délicat d’êtreLire la suite « Parc ennuyé »

Fschou !

« Fschou ! » « Oh, en voilà un ! » « Fschou ! » « Et là ! Un autre ! » « Fschou ! Fschou ! » « Deux d’un coup ! » « Fschooooou, fschou, fschou, fschou ! » « Une mobylette ! – Voyons mon cher Naimor, un diesel. » « Fschou ! Fschou ! » « Ça n’en finit pas !  – Comme les soldes en été… – Ne le sont-elles pas aussi en hiver ? – Et en automne. – Et lesLire la suite « Fschou ! »

Le chili sin carne de Cojean

Qu’est-ce qui nous empêche de faire un compliment ? Qu’est-ce qui retient nos mots dans ce goulot d’étranglement ? Mais déjà il faut payer et s’en aller. « Au revoir Merci Bonne journée. » Ces mots sans substance soulignent pourtant une curiosité intense. Nous nous regardons, essayons de déchiffrer notre regard. Que voyons-nous, que voulons-nous voir ? Le sac nousLire la suite « Le chili sin carne de Cojean »

Belle putain

Que cherches-tu à me vendre, belle putain ? Que cachent tes jambes écartées, que je ne saurais voir ? Que signifie ta gestuelle mystique, ton déhanché monastique ? En quelle langue est ton sourire ? De quel pays vient ton regard, de quelle couleur sont tes yeux ? Quelle est cette mystérieuse forêt qui recouvre ta tête ? Quelle est cetteLire la suite « Belle putain »

Le débat du bal

L’air frais lui respira dessus, il s’arrêta une petite seconde : au même instant, volèrent jusqu’à lui les sons de l’orchestre qui sonnait à nouveau. Il fallait y retourner ! Sourit Romain. Mais quelle serait sa stratégie ? Il ne fallait surtout pas se poser trop de questions. Non, surtout pas. Les questions nuisaient à l’action. L’instinct, ouiLire la suite « Le débat du bal »